Fantastique

Les Larmes Rouges Réminiscences de Georgia Caldera

couv56402383
Titre : Les Larmes Rouges

Auteur : Georgia Caldera

Éditions : J’ai lu

Nombre de pages : 768

Prix : 10€70

Je ne pouvais pas débuter mon blog, sans reprendre en premier la chronique que j’avais faite de ma saga fétiche, Les Larmes Rouges.

Résumé

« Le temps n’est rien…
Il est des histoires qui traversent les siècles… »

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.
Peu à peu, elle perd pied…
Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?!

Mon avis

Avez vous déjà lu un livre qui vous transcende jusqu’au plus profond de votre être ?
Et bien moi non, pas à ce point, jusqu’à aujourd’hui…

Je suis tombée sur le titre de cette saga par hasard sur le net. Ce dernier à tout de suite éveillé ma curiosité. Il parait que c’est un vilain défaut, mais soyons clair, si on ne l’était pas, on passerait à côté de maintes choses et pour ma part, je suis contente de l’avoir été pour Les Larmes Rouges.

Le résumé a piqué d’autant plus ma curiosité. C’est tout à fait le genre d’univers, d’histoire qui m’attire.
J’ai ensuite découvert que l’auteure était Française, je fus d’abord surprise, je ne sais pas pourquoi, mais ça ne m’attira qu’encore plus.

Le monde de Georgia Caldera est définit par les termes suivant: gothique, sombre, fantastique. Et ses influences ne sont autres que : Edgar Allan Poe, Anne Rice, Bram Stoker ou encore, Sheridan Le Fanu.

Aimant beaucoup ces styles, il fallait que je me penche sur ces ouvrages.

Puis j’ai lu des critiques concernant Les Larmes Rouges, telles que «avez vous déjà pris une journée de congé pour finir un livre commencé la veille ? Non ? Et bien moi non plus jusqu’à celui-ci» ou encore «ce récit vous marquera à vie».

Et bien là, c’était décidé, d’une manière ou d’une autre, je devais me procurer ces livres.

J’ai débuté le premier livre avec une certaine excitation. J’étais tellement impatiente de lire ce que ces pages tant convoitées refermées.

Je ne fus pas déçue du voyage.

Dès la première ligne, sincèrement, dès la première ligne nous plongeons dans l’univers de Georgia Caldera et sommes transporté par sa plume.

Les premières pages passées, j’ai été littéralement absorbé par le monde que nous dressait l’auteure. Je n’ai jamais vécu ça de façon aussi intense et je n’ai jamais été si vite submergé par l’ambiance d’un livre.

L’histoire est sombre, angoissante, pesante mais addictive. Le moindre bruit qui se faisait entendre autour de moi lorsque je lisais me faisait sursauter, et lorsque je refermais le livre pour aller me coucher, il me fallait un certain temps avant que les émotions ressentis lors de ma lecture ne s’estompent.

On vit véritablement l’histoire et ce que l’héroïne endure.

Des événements étrange se produisent chez Cornélia, elle vit beaucoup de choses fortes et en fait, au fur et à mesure que l’histoire se poursuit, celle-ci se demande si elle ne devient pas tout simplement folle et je vous confie que je me suis fais la même remarque me concernant tant nous sommes transporté au fil de notre lecture.

J’avais réellement l’impression de devenir tarée et j’étais vraiment éprouvée émotionnellement après la lecture de certaines pages, comme si je vivais, en même temps que la jeune fille ces épisodes pour le moins… Dérangeant.

Ne me prenez pas pour une folle, apparemment je ne suis pas la seule à qui c’est arrivé, au contraire.

Ce livre a quelque chose que tous les autres n’ont pas. J’essaye au mieux de mettre des mots sur ce que j’ai ressentis, pensé, mais une partie veut rester dans le flou, dans le mystère, je suis incapable de mettre des mots là-dessus, mais vous comprendrez, je pense, en lisant le livre.

L’histoire, l’intrigue, est menée à la perfection, pas un seul faux pas et les mystères se résolvent petit à petit, nous tenant en haleine jusqu’à la dernière ligne.

Les personnages ont tous leurs importances, qu’ils soient principaux ou secondaire.
Ils sont complet, sombre, intriguant et attachant quels qu’ils soient, je n’ai jamais été aussi emballée par tous les protagonistes d’une histoire, mais ça, c’était avant Les Larmes Rouges.

J’ai des frissons rien qu’à vous écrire ces lignes en repensant à ce que j’ai lu !

Lorsque j’ai débuté ce livre, je n’ai fais qu’y penser, et je n’ai eu de cesse que lorsque je l’ai eu fini. Et encore, maintenant, j’ai simplement hâte de me lancer dans le tome 2.

Pour moi, c’est tout simplement du génie !

J’ai été véritablement transcendée lors de ma lecture, et j’ai eu, vous l’aurez compris, un coup de cœur énorme pour ce premier tome ainsi que pour l’auteure dont j’ai acheté tous les écrits.

Ce livre se hisse aisément à la première marche de mon top 3 et je suis certaine que les deux autres volumes le rejoindront.

Si vous hésitez à vous lancer, ne perdez plus un seconde et foncez ! Vous serez transporté par la beauté, le style et l’univers de Georgia Caldera et par les aventures de Cornélia.

Ma Note

Je vous le donne en mille, j’ai mis un beau 20/20 à ce livre !

Et vous ? Avez vous lu Les Larmes Rouges ? Qu’en avez vous pensez ?

A bientôt et portez vous bien !

Lucille

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les Larmes Rouges Réminiscences de Georgia Caldera »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s