Fantastique·Historique·Policier

Whitechapel de Sarah Pinborough

couv36177487.pngTitre : Whitechapel

Auteur : Sarah Pinborough

Éditions : Bragelonne

Nombre de pages : 359

Prix : 22€

Résumé

Londres, 1888. Lorsque des cadavres de femmes atrocement mutilées sont repêchés dans la Tamise, le médecin légiste Thomas Bond comprend qu’un second tueur sévit dans les rues de Whitechapel. Or cet assassin paraît plus inhumain que Jack l’Eventreur lui-même… Pour lutter contre ses insomnies, le docteur Bond passe ses nuits dans les fumeries d’opium. Chaque soir, un inconnu en noir vient examiner les rêveurs perdus dans les brumes opiacées. Pourrait-il être la clé du chaos qui s’est emparé de la capitale ?

Mon avis

Avant toutes choses, je pense que je dois vous préciser que j’adore les romans de Sarah Pinborough et que c’était avec une joie non dissimulé que je me suis plongé dans Whitechapel dès que ce dernier était sortit en France !

Dans ce roman, l’auteure mélange pour moi avec brio le genre du fantastique et de l’horreur.

Je ne sais pas vous, mais moi, lorsque je lis un livre, je me mets à la place du protagoniste avec une certaine aisance et je n’éprouve aucune difficulté à m’imaginer à sa place ou à ressentir ce qu’il peut ressentir. Et bien là, je ne vous cache pas qu’après certains chapitres, quand je refermais le livre pour aller me coucher, et bien je n’étais pas tranquille ! Le moindre bruit me faisait psychoter. Il faut dire que j’ai une imagination débordante, mais ça vous donne, du coup, une petite idée des effets que pourra avoir ce livre sur vous si vous êtes comme moi.

On est plongé directement dans ce Londres de 1888 et l’angoisse, la folie, que pouvaient vivre ses habitants.

J’ai vu que beaucoup de personnes pensaient suivre ici les aventures de Jack L’Éventreur. Il est bien évoqué mais ce n’est pas le cas. Son histoire est utilisé intelligemment en toile de fond si je puis dire, pour laisser place à un tueur qui sévissait en même temps que Jack.

Pour les mordus de ce mythe, comme moi, ne soyez pas déçus, c’est tout simplement une réussite !

Lors de notre lecture, on suit divers protagonistes du récit, passant du point de vue du docteur Bond à Aaron Kominski, à celui de certaines victimes et ainsi de suite.

Si cela peut paraître déroutant au début, on s’y fait très vite et j’ai trouvé que c’était vraiment très intéressant d’avoir tous ces points de vues pour progresser doucement dans l’enquête et nous dévoiler petit à petit certains mystères que le docteur Bond, par exemple, ne connaissait pas encore. J’ai trouvé ça génial de voir comment lui allait apprendre, ce que nous lecteurs, savions déjà grâce à un autre personnage et à un chapitre précédant.

La plume de Sarah Pinborough est toujours aussi plaisante et ayant lu ses contes revisité (dont les chroniques arriveront sur le blog dans quelques temps), j’ai été surprise de voir à quel point elle à réussi à se glisser dans ce genre de style qui ravira les amateurs d’angoisse, de frissons, voire de gore et de polar.

Que dire ? J’ai adoré et j’ai dévoré ce roman !

L’intrigue est très bien mené, on ne s’ennuie pas une seconde et plus nous progressons dans notre lecture plus le suspens se fait insoutenable.

J’avais hâte de voir comment ils allaient coincer ce fou qui tuait sans pitié ces pauvres femmes.

C’est un coup de maitre de la part de Sarah Pinborough ! C’est LE livre à avoir pour les amoureux du genre.

Whitechapel mélange à merveille des faits historique, du paranormale, du fantastique, bref tout ce que j’aime ! Et si c’est également votre cas, ne perdez pas une seconde et foncez l’acheter, ce livre est une petite pépite.

Par contre, est-ce que je conseil ce livre à tout le monde ? Non.

Il faut aimé le genre, encore une fois et naturellement. De plus, je ne pense pas que ce livre soit fait pour les plus jeunes… Forcément, des corps démembrés, décrit avec précision et explicitement sont présent dans ce livre et même nombreux. Évidement nous parlons d’un tueur donc ce genre de scène tombe sous le sens.

Mais si vous réunissez tout ce que j’ai décris plus haut, alors là, oui, ce livre est fait pour vous.

Je finirais en citant cette phrase de John Connolly présente sur la quatrième de couverture : « Rare sont les auteurs qui savent mêler aussi finement le mystère et le surnaturel. Mais aucun ne le fait comme Sarah Pinborough. Brillant. »

Cette phrase dit tout, il n’y a rien de plus vrai.

Une suite est apparemment prévue, mais j’en ignore les détails… Si quelqu’un à des infos, je suis bien sure preneuse !

Ma Note

J’ai mis un 19/20 à Whitechapel, je vous l’ai dis, j’ai adoré !

Et vous l’avez vous lu ? Si oui qu’en avez vous pensé ?

A bientôt et d’ici là, comme toujours, portez vous bien !

Lucille

Publicités

7 réflexions au sujet de « Whitechapel de Sarah Pinborough »

    1. Oh et bien ravie que la chronique t’ai plu et en plus de t’avoir donné l’info ! 😀

      J’espère que tu aimera ce livre autant que moi ! ^^

      J'aime

  1. Je suis une dingue de l’époque victorienne avec sa brume et ses rues sales, du coup ce roman me tente énormément ! Je ne connaissais pas du tout l’auteure, mais je vais me pencher dessus car ça me donne bien envie ! Merci pour la découverte ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne peux que te conseiller ce bouquin alors tu devrais apprécier ! ^^

      J’ai découvert l’auteure avec ses contes revisité qui ont reçu des avis vraiment très mitigés mais que personnellement j’ai adoré ! ^^ je pense en parler sur le blog prochainement ^^

      Je suis contente de te l’avoir fais découvrir en tout cas et j’attends ton retour si tu te plonges dans ses pages 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s