Conte·Jeunesse

L’histoire de la Bête

couv60135197

Titre : L’histoire de la Bête

Auteure : Serena Valentino

Éditions : Hachette

Nombre de pages : 192

Prix : 13€90

resume

C’est une histoire vieille comme le monde : celle d’un prince cruel transformé en Bête. Et celle d’une belle jeune fille qui surgit dans sa vie. Le monstre est métamorphosé par la compassion de la jeune fille et l’amour qu’il ressent pour elle. Puis ils se marient et ont beaucoup d’enfants.

Mais comme pour chaque histoire, il y a plusieurs versions. Qu’importe ce que l’on a pu dire ou écrire, une seule question demeure : qu’est-ce qui a changé le prince en la Bête que l’on connaît ?

Voici l’une de ces histoires. Une histoire de bêtes, et, bien sûr, de belles.

mon-avis

C’est repartis pour un tour…

C’est la seconde fois que je réécris la chronique car pour une raison que j’ignore, tout s’est effacé malgré mes sauvegardes… Enfin bon allons-y !

J’attends la traduction de ce livre depuis très longtemps !

Vu le thème du blog, je crois que vous aurez compris depuis des lustres que je suis une grande fan de la Belle et la Bête.

Alors quand j’ai la possibilité d’en apprendre un peu plus sur un des personnages et surtout sur le prince et la Bête, je dis oui et je me jette dessus !

Je vais vous avouer tout de suite, que je ne m’attendais pas à une telle tournure dans le récit.

Ici nous suivons donc le prince avant sa transformation en Bête et pendant sa transformation.

Le personnage est fidèle à lui même; prétentieux, arrogant, orgueilleux et j’en passe.

Il dénigre son entourage et ne côtoie que des femmes du même rang que lui.

Jusqu’au jour où son attitude va lui jouer des tours.

L’histoire est presque là même que celle que nous connaissons et le prince se retrouve victime d’un enchantement.

C’est court mais c’est tout ce que je pourrais vous révélé de l’histoire.

En effet, l’auteure a revisité ce conte à merveille et vous raconter ou simplement évoquer furtivement les petits (ou gros) changements qu’elle y a effectué serait de gros spoils pour ceux qui ne l’auraient pas lu.

Durant notre lecture, nous prenons plaisir à suivre la Bête avec ses interrogations, ses craintes, ses peurs.

Notre route rencontre également et pour mon plus grand bonheur celle de Lumière, Big Ben et Mrs Samovar.

Serena Valentino nous les dépeint tel qu’on les connait dans le Disney, que ce soit sur leurs particularités physique, sur leurs voix ou leurs façons de s’exprimer.

J’ai adoré car j’avais vraiment les personnages du Disney en tête.

Il y a cependant un personnage que je ne m’attendais pas à voir dans le roman, ou du moins pas aussi rapidement.

Je parle bien sûr de Gaston qui tiens un rôle dont je ne l’aurai jamais soupçonné dans l’histoire et il a une place assez importante.

C’est cet élément très exactement qui fait que je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il se passe dans le livre lorsque je l’ai débuté.

En commençant ma lecture j’étais « mais c’est quoi ce bazarre ? » et ma lecture était saupoudré de « bon voyons voir ce que ça donne ». (Notez la fille hyper convaincue du coup).

Ayant lu « Miroir Miroir » de la même auteure et l’ayant adoré, j’avais de grosses attentes concernant ce volume-ci, d’autant plus qu’il s’agissait de mon prince chouchou.

Le lecteur enchaine donc les pages et tout se mets en place.

Chaque événements est bien pensé, chaque informations est donné quand il le faut et le voile se lève dans les dernières pages. Tout deviens plus clair et on comprends ce que Serena Valentino à voulu faire.

Et c’est super !

La fin est magique, à l’image du film d’animation.

D’ailleurs je n’aurai voulu pour rien au monde d’une fin différente.

Je vais anticiper une question : peut-on lire ce livre sans avoir lu « Miroir Miroir » ? Je dirais que oui mais qu’il serait vraiment mieux de le lire avant.

En effet l’auteur fait pas mal de petites références au premier tome des aventures consacrées aux vilains (même si je ne vois pas du tout la Bête comme tel) et pose des bases pour le troisième volet.

Ursula, la sorcière des mers, est mentionnée plus d’une fois dans « l’histoire de la Bête » et cette dernière sera l’héroïne du prochain tome à venir.

Du coup, il n’est pas nécessaire de lire « Miroir Miroir » avant mais je le conseil fortement afin de ne pas passer à côté de toutes les subtilités glissées dans l’histoire de la Bête et de ne louper aucune références. Pour moi ce serait dommage.

En définitif et en résumé, car je ne pourrais vraiment pas en dire d’avantage sur ce super livre -et Dieu sait que pourtant j’aimerai en parler des heures-  c’est une lecture légère, pas prise de tête mais qui fait du bien.

Ce roman ravira les fans de ce conte, vous donnera une autre vision du prince, de la Bête mais aussi et surtout de Gaston et de ses relations avec les autres personnages de l’histoire !

ma-note

19/20 pour mon prince chouchou !

Et vous l’avez-vous lu ? Le tournant de l’histoire vous a-t-il autant surpris que moi ?

On se dit à très vite et d’ici là, prenez soin de vous !

lucille

Publicités

9 réflexions au sujet de « L’histoire de la Bête »

  1. Effectivement, c’est pas vraiment étonnant que tu attendais ce livre avec impatience :p Toi aimer la Belle et la Bête? Naaaan pas du tout !
    En tout cas quelle chronique enthousiaste ! J’adore la couverture de ce roman *.* !

    Aimé par 1 personne

    1. Étonnant hein ? XD
      Ouiiii ravie de t’apprendre que j’adore la belle et la bête xD
      C’est surprenant et j’ai vu que l’histoire avait déçue quelques personnes mais moi j’ai beaucoup aimé la tournure en fin de compte ^^
      Et oui la couverture mais divine !

      J'aime

  2. Je me doutais bien que tu allais le dévorer en quelques jours. mdr
    Bon, je n’ai toujours pas acheté « miroir, miroir » mais à force de voir que les romans de l’auteure sont pas mal, ça me donne aussi.
    perso, je suis comme toi : je ne considère pas que la bête est un « vilain ». Juste une victime au final…
    Mais maintenant que tu me dis que le prochain livre est consacré à Ursula , je suis joie ! « La petite ondine » (gardons le vraie nom du conte) est mon second conte favori après « Alice ».

    En tout cas , super chronique ! on voit que tu as adoré le roman et que l’univers te tiens à coeur 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis coupable xD
      Moi j’aime beaucoup et ça se lit hyper vite ! Parfait suite à la lecture d’un pavè je pense ^^
      Exactement ! Certes son comportement peut être à revoir au début mais ça n’enlève rien au fait qu’il soit victime ! ^^
      Aaaah alors sachant ça tu doiiiis te jeter sur ces bouquins ! ;D j’ai hâte de découvrir l’histoire d’Ursula ! Ça me fascine ce genre d’histoire je me rends compte haha et on voit les méchants dufférement ensuite ^^

      J'aime

      1. C’est bien ce genre de lecture sans prise de tête ^_^

        Mais carrément ! je pense vite me les procurer sachant que le prochain est sur Ursula. après une « méchante » qui m’a toujours fait flipper aussi, c’est Cruella. J’ai d’ailleurs entendu qu’ils allaient en faire un film aussi. A voir ce que cela va donner !

        J'aime

  3. Je voulais me hâter de le posséder mais si tu dis qu’il vaut mieux lire miroir miroir avant j’attendrais encore un peu. et je suis du genre à fonctionner comme ça, j’aime bien quand il y a des clins d’oeil autant les comprendre hihi. Je vais donc suivre tes conseils 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Tu appréciera d’autant plus ta lecture ma Sofie ! Et sachant l’attention que tu prêtes aux détails oui il vaut mieux faire ainsi ! ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s