Conte·Conte Revisité·Jeunesse

Histoire Éternelle

couv72758272

Titre : Histoire Éternelle

Auteur : Liz Braswell

Éditions : Hachette Heros

Nombre de pages : 421

Prix : 16€90

Résumé

Belle est une jeune femme vive: intelligente, ingénieuse, impatiente. Curieuse, elle n’aspire qu’à échapper définitivement à son petit village. Elle veut explorer le monde, malgré les réticences de son père à quitter leur chaumière, au cas où la mère de Belle reviendrait – une mère dont elle se souvient à peine.

Mais Belle est surtout la prisonnière d’une bête effrayante et colérique – et c’est son principal souci. Pourtant, quand Belle touche la rose enchantée de la Bête, des images étranges la submergent, des images d’une mère qu’elle pensait ne jamais revoir. Plus étrange encore, elle réalise que sa mère n’est autre que la belle enchanteresse qui, jadis, a maudit la Bête, son château, et tous ses habitants. Sous le choc, Belle et la Bête doivent s’unir pour percer le sombre secret autour de leurs familles – un secret vieux de vingt et un ans.

Mon avis

J’étais à la fois impatiente et effrayée de commencer cette lecture.

Avec le design du blog, pas facile de s’en douter, mais j’adore la Belle et la Bête, c’est mon Disney et histoire favorite.

J’étais donc curieuse de découvrir une réécriture et à la fois sur la réserve, je savais que je serai très exigeante et que certaines choses pourraient ne pas passer.

Je ne vais pas vous faire languir, c’était une belle découverte et un joli coup de cœur malgré quelques petits points qui m’ont chagrinés, mais nous y reviendrons plus tard.

La phrase d’accroche de ce conte est « et si la mère de Belle avait maudit la Bête ». Il n’en fallait pas plus pour attiser ma curiosité. On ne sait rien de la mère de Belle (comme beaucoup de mamans dans les Disney me direz-vous), alors espérer en savoir d’avantages, avoir une possible histoire avec elle n’était pas pour me déplaire !

Le livre se découpe en 3 parties.

La première se concentre sur la rencontre des parents de Belle, comment c’était bien avant sa naissance, où magus et personnes sans dons cohabitaient en presque parfaite harmonie et sur le présent.

Connaitre l’histoire de Maurice et de sa femme Rosalind était un pur plaisir.
Le chemin que prend l’auteure est très intéressant et pour le moins original, je ne m’attendais pas à lire tout ça en entamant ma lecture.

Ainsi nous passons d’un chapitre à l’autre sur l’histoire de Maurice et son épouse et l’histoire que nous connaissons tous, le moment où Belle refuse la demande en mariage de Gaston.

Il y a des passages presque mot pour mot avec le film Disney et mon cœur de puriste a adoré ces moments.

L’auteure rebondit bien entre l’histoire existante et les changements qu’elle y a apporté, c’est un plaisir à lire et à découvrir.

La seconde partie du livre se concentre sur le après que Belle soit allée dans la fameuse aile ouest du château, lieu que la Bête lui avait interdit.

C’est à ce moment que l’histoire prend un tournant auquel je ne m’attendais absolument pas.
Je me suis dis « oh mais nan mais où on va aller… », je ne vous le cache pas, je me suis clairement dit qu’avec ce qui venait de se passer ça allait finir en eau de boudin (expression non utilisée depuis 1802).

Et bien pas du tout, l’auteure sait où elle veut nous emmener et a vraiment bien pensé son récit.

On découvre bien La Bête dans cette partie du livre et elle est assez fidèle à celle que nous connaissons, je suis tout simplement retomber amoureuse de ce personnage.

J’aurai simplement aimé en savoir encore plus… Mais avec la Bête j’en veux toujours plus, donc je ne suis pas très objective !

Enfin, la dernière partie du livre se concentre sur la révélation des mystères que l’on soulève tout au long de notre lecture.

J’ai trouvé l’histoire vraiment bien ficelée, j’avais peur que ce soit brouillon, qu’on s’y perde ou que sais-je (mon côté trop fan, encore une fois)… Il n’est pas aisé de s’approprier des protagonistes existant et tant aimés.

Les révélations arrivent quand il le faut et créées réellement de grandes et belles surprises.

Je pense notamment à l’asile et à la personne qui le dirige.

C’est une réussite et on ne referme pas le livre en se disant qu’il nous manque des réponses, en restant sur notre faim.

Dirigeons nous maintenant sur ce qui m’a un peu déplu dans cette réécriture, en tant qu’archi fan de la Belle et la Bête… Et bien c’est Belle.

Les passages faisant référence au film sont parfaits mais lorsque l’on sort de ceux-ci Belle ne ressemble pas à Belle.

Pour moi, elle pense/évoque bien trop Gaston à mon goût alors qu’elle ne veut pas de lui. Ce qui m’a un peu énervé car il n’est clairement pas dans la lumière de cette adaptation.

On la sent également vraiment dégoutée vis à vis de la Bête alors que Belle est l’image même de l’ouverture d’esprit, de la tolérance.

Je ne dis pas, se retrouver face à la Bête surprendrait n’importe qui mais ses réactions ne collaient pas avec la Belle du film, celle que j’aime tant.

C’est dommage mais pour autant cela n’entache pas mon enthousiasme concernant l’œuvre ni la lecture et ce sont de brefs passages.

Hormis cela, je me répète, c’est une réussite et ça ne m’a pas empêché d’avoir un coup de cœur pour ce livre.

Je l’ai refermé la larmichette à l’œil de devoir quitter ces personnages attachants et le cœur lourd tant ce que j’avais lu m’avait plu.

Ma Note

Un beau 19/20 pour Histoire Éternelle.

L’avez-vous lu ? Vous a-t-il plu ? Dites moi tout !

Je vous dis à bientôt et d’ici là, prenez soin de vous !

Lucille

3 réflexions au sujet de « Histoire Éternelle »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s